Hier c'était une partie de test avec mes figurines 1914 et la règle Blitzkrieg. Ca fonctionne beaucoup mieux que Hott il faut l'avouer. Nous avons joué avec une plus petite table et divisé les distances par deux.

IMG_3148

Voici les profils que nous avons retenus : 

Infanterie de ligne : Puissance de feu 2D6, portée 15/30cm, mouvement 15cm, Vétérans.

Chasseurs : Puissance de feu 1D6 (sans malus du au mouvement ou à la portée), portée (20)/40cm (mais finalement 15/30 suffit avec le bonus), mouvement 15cm (sans malus de terrain difficile), Vétérans.

Tirailleurs : comme chasseur, plus bonus d'assault.

Mitrailleuses : PF 4D6, Portée 20/40, mouvement 10, Vétérans.

Artillerie : PF 3D6, Tir HE indirect uniquement, diamètre 5cm, mouvement 5cm.

Artillerie hors table : PF 4D6, diamètre 15cm. Contact radio : Allemand 4+, Français 5+.

Les groupes étaient censés représenter :

- 2x bataillons de ligne, chacun avec : 6 plaquettes de lignes dont 2 officiers + 1 mitrailleuse

- 1x bataillon de chasseurs / tiralleurs : 3 plaquettes autonomes.

- 3x artilleries chacun : 1 plaquette autonome.

- 1x QG  : une plaquette d'observateur d'artillerie autonome.

IMG_3149

Bilan:

C'est dynamique et assez létal. Je me suis un peu emmélé les pinceaux sur le raliement et les modificateurs des tests d'expérience. Comme dans BK WWII, la fuite des unités démoralisées met rapidement le bordel avec des plaquettes éparpillées un peu partout. C'est mon seul reproche. J'ai presque envie de supprimer ce mouvement obligatoire pour avoir une chance de garder un peu de cohésion.

On a pu voir des tirs de barage d'artillerie très efficaces, des assaults repoussés, des duels d'artillerie, des tirs de barage de mitrailleuse redoutables.

Les bonus des chasseurs et tirailleurs fonctionnent plutôt bien.

L'artillerie est trop puissante, surtout hors table. On va diviser par deux sa surface de bombardement.

Pour l'artilleire sur table, la zone de tir deviendrait toute petite (2,5 cm de diamètre) et j'ai presque envie de la supprimer. Un canon aurait alors un jet pour toucher comme un tir normal, puis 3D6 pour les touches sur la cible en cas de réussite. En cas d'échec, on pourrait simuler la déviation avec un jet pour toucher une plaquette proche. On pourrait aussi juste dire qu'elle a un tir normal, une puissance de feu de 3D6 et portée illimitée du moment qu'un officier ou l'artilleire elle même voit la cible. C'est encore plus simple.

Reste à introduire la cavalerie pour la rendre pas trop nulle quand même. Va me falloir peindre un peu plus de plaquettes. Il me semble qu'un escadron de cavalerie devrait avoir trois plaquettes au lieu d'une.

Bref, le changement d'échelle est plutot salvateur. On passe de la division au régiment. Une plaquette n'est plus une companie, mais grosso modo une section de 30 bonhommes.

A refaire vite donc !

IMG_3150

 

Pour l'occasion, j'avais dessiné rapidement des gabarits. Je les aime bien. Je vais en refaire d'autres.

Capture d’écran 2015-01-10 à 11Capture d’écran 2015-01-10 à 11

Capture d’écran 2015-01-10 à 11